fbpx
Retour Publications

Nouvelle étude : les « sorties nature » très efficaces pour se protéger du stress

Des chercheurs de l’Université du Michigan viennent de publier une étude qui montre que de simples interactions avec la nature auraient un impact significatif sur notre taux de cortisol, l’hormone du stress.

Intéragir avec la nature favorise le bien-être

Il est aujourd’hui bien connu que la nature nous apporte bien-être et santé. Nous vous en faisions notamment part dans cet article de novembre 2018, et celui-ci de mai 2016. En revanche, les mécanismes d’action de la nature sont méconnus. Les auteurs de cette étude souhaitaient « quantifier » les bienfaits de la nature afin de pouvoir fournir aux médecins des éléments factuels sur les bénéfices apportés par la nature, d’autant plus que ce type de prescription permet de réduire le déficit de la sécurité sociale !

La difficulté de cette étude a été de tenter de modifier les comportements des participants, car cela exige plus d’effforts et de temps que de simplement prendre des cachets. Ils ont réussi !

Quelle procédure ont employé les chercheurs ?

Durant 8 semaines, les 36 participants de l’expérience avaient pour consigne de s’exposer à la nature. Très précisément, les chercheurs ont défini ces intéractions ainsi : « Toute sortie extérieure qui, pour le participant, comprend suffisamment d’éléments naturels pour ressentir une interaction avec la nature ». Ils devaient s’octroyer une « sortie nature » au moins 3 fois par semaine pour une durée minimum de 10 minutes. Rien de plus ne leur était imposé, ils étaient donc libre du choix de la durée de l’expérience tant qu’elle durait plus de 10 minutes, et du choix de l’heure de leur sortie tant que c’était dans la journée. 

Pour réduire les biais de l’étude, les participants ne devaient pas exercer durant l’expérience d’activité physique autre que la marche, et ils n’avaient pas le droit de passer des coups de téléphone, de se connecter aux réseaux sociaux, d’échanger avec d’autres personnes ou de lire.

Avant le début de l’expérience, chaque participant était suivi pour connaître son niveau de cortisol salivaire moyen. Aucune différence significative n’est apparue par rapport au niveau habituellement relevé. Ensuite, durant l’étude, avant et après quatre « sorties nature », les participants réalisaient un test salivaire pour évaluer l’évolution de leur niveau de stress.

Quels bienfaits offrent ces « sorties nature » ?

Le niveau de cortisol salivaire, après une « sortie nature » d’une heure diminuait de 21,3%, ce qui est énorme ! Les chercheurs ont également remarqué que le meilleur rapport temps passé/baisse du taux de cortisol apparaissait pour des sorties nature de 20 à 30 minutes. Au-delà de 30 minutes, le cortisol continue de diminuer, mais moins rapidement.

Il est donc très bénéfique de sortir prendre l’air dans la nature quand notre emploi du temps nous le permet.

Portée de cette étude

Les chercheurs concluent que les médecins pourraient prescrire des sorties en pleine nature pour leur patients stressés, si ces sorties sont suffisamment longues, l’effet sur le niveau de stress est très net. Enfin, d’année en année, les chercheurs progressent et découvrent toujours plus de bénéfices à vivre en contact avec la nature. Les nombreux bienfaits de la nature sont certainement encore sous-estimés !

Pour retrouver l’étude originale publiée dans Frontiers in Psychology, cliquez ici (en anglais).

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.