Retour Publications

En Écosse, des médecins prescrivent des « bains de nature » à leurs patients !

Le journal Science Alert a publié un article sur l’évolution des pratiques médicales en Écosse : il est aujourd’hui possible pour les médecins écossais travaillant sur les îles Shetland situées au nord-est du pays, de prescrire des balades dans la nature !

Dans l’ancienne capitale de l’île, Scalloway, une étude pilote a été menée avec succès sur les bienfaits de la nature. De ce fait, aujourd’hui, tous les médecins de l’archipel peuvent littéralement prescrire des « bains de nature » à leurs patients comme moyen thérapeutique.

Des « bains de nature » pour nous protéger du stress

Mené conjointement par l’équivalent de la sécurité sociale des îles Shetland et de la RSPB Shetland, une association veillant à la protection des oiseaux, cette initiative semble être la première du genre au Royaume-Uni. Les instigateurs de cette démarche espèrent constater chez les patients une baisse de la pression artérielle, une réduction des risques d’attaque cardiaque, ainsi qu’une amélioration de leur niveau de bonheur et de leur santé mentale ! Cela va dans le sens de l’étude que nous vous citions en octobre 2015, qui montre les effets des « bains de forêt » sur le stress et le système immunitaire (accéder à l’article) ou encore cette étude de 2016 montrant que la nature a un fort pouvoir pour réduire notre niveau de stress par son action sur notre système nerveux parasympathique.

Une responsable de l’association veillant à la protection des oiseaux explique la raison de cette démarche : « Les preuves ne manquent plus sur les bénéfices de la nature sur la santé du corps et de l’esprit ». Elle rajoute : « Nous avons eu l’opportunité de concevoir un dépliant aidant les médecins à décrire les bienfaits de la nature pour la santé, et fournissant des idées locales pour les aider à stimuler l’imagination de leurs patients ». 

Un dépliant pour inspirer

En plus d’expliquer tous les bienfaits de la nature, ce dépliant propose un calendrier pour guider les patients tout au long de l’année sur les richesses de leur territoire, et des actions à accomplir. Il propose par exemple, en novembre, de se rendre au rocher « Da Grind O’ Da Navir » un jour de grand vent, ou encore de créer une sculpture avec des galets. Une dizaine d’expériences, chaque mois, sont proposées pour aider les patients à mieux se sentir. Chloe Evans, qui a supervisé le programme pilote, s’explique sur son enthousiasme à mener ce programme : « Je souhaite encourager ce programme car il fournit de façon structurée un moyen d’accéder à la nature en intégrant des solutions thérapeutiques non médicamenteuses ». Si vous souhaitez découvrir ce dépliant en ligne, il est visible ici (en anglais).

Des conseils à portée de tous

Que ce soit en sortant se balader pour écouter la nature, en notant le nombre d’oiseaux que l’on a pu observer, en listant le nombre d’espèces aperçues, ou encore en visitant tel ou tel site qui vaut le détour, les possibilités pour prendre soin de soi grâce à la nature sont nombreuses. Porter davantage d’attention à la nature qui nous entoure est un formidable moyen de réduire notre niveau de stress. C’est à la portée de chacun d’entre nous, profitons-en !

Retrouvez l’article publié sur Science Alert en cliquant ici.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.