Retour Publications

Le management bienveillant au coeur d’un article de Contrepoints

Contrepoints consacre aujourd’hui un bel article au management bienveillant. Virginie Joly dresse un bel éloge tant du plus récent ouvrage du Docteur Philippe Rodet, Le Management Bienveillant, que du médecin en personne en affirmant notamment qu’il est rare de « trouver une personne aussi cohérente entre ses propos et son attitude ».

Elle revient tout d’abord sur son parcours : médecin urgentiste, c’est au cours de missions humanitaires, notamment en Roumanie juste après la chute de Ceausescu qu’il constate les liens entre stress, motivation et santé.

C’est ainsi qu’est née la notion de management bienveillant

Les liens entre stress, motivation et santé étant au coeur de monde de l’entreprise, le Docteur Philippe Rodet est devenu consultant pour mettre ses connaissances au service du plus grand nombre. Il oeuvre aujourd’hui dans de très nombreuses entreprises tant auprès de PME que de grands Groupes.

Une interview qui sort des sentiers battus

Virginie Joly apporte un éclairage nouveau sur le management bienveillant. En effet, elle pose différentes questions pour comprendre par exemple pourquoi, malgré le nombre de consultants intervenant dans ce domaine, le stress des salariés ne faiblit pas ? La nouvelle génération, demandant un nouveau cadre de travail, va également contribuer à l’évolution du monde du travail. Aussi, Le Docteur Philippe Rodet est questionné sur la confusion potentielle qu’il peut y avoir entre manager avec bienveillance, et l’entreprise libérée. On constate de plus en plus d’entreprises s’intéresser à cette démarche, qui, malheureusement, ne peut pas être mise en place dans tous les contextes.

C’est d’ailleurs l’un des atouts principaux du management bienveillant, il peut être mis en place dans tous les contextes, dans toutes les entreprises, dès lors que le dirigeant en a la volonté.

C’est à ces questions que répond le Docteur Philippe Rodet pour Contrepoints.

Découvrez l’interview dans son intégralité en cliquant ici.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.