fbpx
Retour Publications

Plan managérial : « La force de l’envie »

Le docteur Philippe Rodet, fondateur du Cabinet Bien-Être et Entreprise, était interviewé par News Tank RH sur l’évolution du monde du travail. Quel contexte a permis l’émergence du management bienveillant ? Quelles sont les clés dans sa mise en oeuvre ? Comment son expérience de médecin-urgentiste l’aide dans sa démarche ? Le médecin est formel : « Nous n’avons plus le choix, il est crucial de bien se comporter sur le plan managérial ». C’est grâce à l’action de managers bienveillants qu’on pourra générer de l’envie et de la performance.

Un contexte particulier

Il revient dans un premier temps sur son parcours et la place de la bienveillance qu’il commença à aborder en 2009. Il évoque également le contexte actuel : une augmentation sensible du niveau de stress des actifs français, et en parallèle un effondrement de l’engagement, de la motivation. C’est suite à ce constat qu’il se mît à porter le management bienveillant en entreprise dès 2011, dans une tribune sur un site de ressources humaines : Focus RH.

Comment mettre en place le management bienveillant ?

Son expérience en tant que consultant lui permet aujourd’hui d’apporter son regard sur le moyen le plus efficace de mettre en place cette technique managériale au sein d’une entreprise. Il a constaté que les actions les plus efficaces se déroulent en 3 phases :

  • une sensibilisation,
  • des incitations,
  • des rappels.

Grâce à ces trois phases, on permet à ses collaborateurs de bien cerner la démarche, de prendre le temps de réfléchir aux leviers qui leur offrent le plus de marge de progression, puis de les mettre en place. Par des échanges d’emails ou lors de tables rondes avec un spécialiste, on accompagne les managers dans ce changement de comportement.

La force de l’envie

Le journaliste de News Tank RH revient ensuite sur le passé de médecin-urgentiste du fondateur du Cabinet Bien-Être et Entreprise pour comprendre ce que lui a apporté cette expérience. Le docteur montre alors l’apport de ce métier dans son approche actuelle : « Cette expérience m’a aidée à prendre conscience de la force de l’envie ». En effet, lorsque l’on a envie, on est plus performant et plus résistant au stress.

Des techniques managériales à portée de tous

Le docteur Philippe Rodet revient en particulier sur l’intérêt de donner de l’autonomie à ses collaborateurs. En augmentant leur liberté d’action, leur niveau de stress diminue, et on améliore leur confiance. Or, la confiance est vectrice d’émotions positives, et source de créativité. Chaque manager peut faire l’effort de développer l’autonomie de ses collaborateurs, tout le monde y gagnera !

Son prochain ouvrage sortira en librairie en mars prochain

Enfin, il évoque pour la première fois dans les médias la sortie de son prochain ouvrage sur la bienveillance en entreprise, qui sortira en mars prochain dans les librairies. Ce sera un guide pratique à destination des dirigeants et des DRH qui permettra de donner les clés de la mise en oeuvre du management bienveillant, tant dans le privé que dans le public, tant dans l’entreprise qu’à l’échelle d’un territoire.

Découvrez tous les détails de cette interview très complète sur News Tank RH en cliquant ici.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.