Retour Publications

La bienveillance au travail – Le Dr Philippe Rodet cité par La Tribune d’Orléans

L’hebdomadaire La Tribune de la région orléanaise vient de publier un article nommé « Le Loiret se met à la bienveillance ». La vision du docteur Philippe Rodet est illustrée de cas concrets : qu’est-ce que la bienveillance au travail et comment la cultiver ?

La qualité de vie au travail et la bienveillance

D’entrée, le journaliste Guillaume Torrent est clair, ce n’est pas en installant un baby-foot, en recrutant un chief happiness manager ou en organisant des soirées bowling avec son équipe le week-end que l’on va résoudre toutes nos difficultés. Oui, ces choix peuvent avoir un effet sur la cohésion, en revanche ils ne vont pas transformer votre entreprise. Ce journaliste poursuit : « La bienveillance s’inscrit dans une démarche plus profonde et ancrée dans la culture d’entreprise ».

Comment cultiver la bienveillance au travail ?

Le docteur Philippe Rodet insiste sur un point, le management bienveillant doit être porté par le sommet de l’entreprise pour être efficace. En effet, comment valoriser des comportements au sein de son équipe si notre N+1 se comporte très mal avec nos collaborateurs dès qu’il nous rend visite ? Ce n’est pas cohérent, et cela entraîne des tensions. 

Quelle évolution dans le contexte actuel ?

La bienveillance au travail est de plus en plus nécessaire car le niveau de stress élevé que l’on constate dans nos entreprises est également associé à une baisse de la motivation. Le management bienveillant est efficace sur ces différents points : il diminue les tensions, renforce la cohésion, améliore la créativité et génère de l’engagement. Il est donc parfaitement adapté au temps présent. Comme l’évoque le docteur Philippe Rodet : « Une prise de conscience s’opère en France ».

Des gestes simples qui font toute la différence

Dire bonjour, exprimer de la gratitude ou encore prendre des nouvelles des enfants de ses collaborateurs sont des gestes simples qui peuvent avoir un effet notoire sur l’ambiance de travail et la motivation de chacun de mener à bien ses missions. Le journaliste est clair, les entreprises loirétaines qui ont fait évoluer leurs pratiques managériales ont amélioré l’engagement de leurs salariés, leur créativité et leur productivité. En parallèle, ils ont constaté une baisse du niveau de stress. L’impact du management est donc très fort. Frédéric Glaume, responsable Qualité/RH de Toutenkamion, constate par exemple que le taux d’absentéisme de sa société a baissé de 2% depuis 2015, et leur taux de turn-over est relativement bas. Ils sont convaincus que la performance économique passe par la « performance sociale ».

Des pratiques qui permettent aussi de remporter des Trophées

Harmonie Mutuelle a mis en place des Trophées pour récompenser les entreprises qui s’engagent pour le bien-être de leurs collaborateurs. Une manière de communiquer autrement pour ces entreprises, et de donner envie à de potentiels candidats de postuler. L’entreprise est ainsi valorisée sur de nombreux plans.

Retrouvez l’article original de La Tribune d’Orléans en cliquant ici. 

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.