Retour Publications

Tribune du Dr Philippe Rodet pour Focus RH sur l’exigence

Le Docteur Philippe Rodet signe une nouvelle tribune pour Focus RH nommée « Bienveillance… ou bienveillance et exigence ? » pour préciser un aspect essentiel de la bienveillance, l’exigence.

L’évolution du concept de bienveillance

Il revient dans un premier temps sur l’évolution du concept de bienveillance, et les visions d’Aristote, Thomas d’Aquin et Emmanuel Kant sur ce concept centré sur le « bien d’autrui ».

La bienveillance implique de faire des efforts

Il fait ensuite le parallèle avec l’éducation de nos enfants : être bienveillant consiste alors « à bien se comporter, à être curieux, à cultiver l’esprit critique, à faire des efforts pour réussir, à faire du sport, à avoir de bonnes relations avec leurs amis, à protéger leur santé ». On voit ici que la bienveillance nécessite des efforts. Il en est de même dans le cadre du travail.

L’équilibre entre exigence et raison

Le Dr Philippe Rodet précise ensuite l’importance de prendre en compte l’humain dans le management. Une exigence trop portée sur le résultat risque de ne pas fonctionner, il conclut sur ce point en disant : « La bienveillance revient à produire grâce à une exigence humaine raisonnée ».

L’exigence au coeur du concept de bienveillance

Il dit alors : « Il est plus facile de se laisser aller à ses pulsions primitives que de les contrôler afin de bien se comporter. Le manager sera bien exigeant avec lui-même ». De la même façon, un collaborateur devra faire des efforts pour atteindre ses objectifs s’ils sont ambitieux, et devra alors faire preuve d’exigence envers lui-même.

Il conclut sur ces mots : « La bienveillance est exigence ! Elle demande des efforts à chacun, mais porte en elle les germes de la performance, de la réalisation de soi et de la santé ».

Pour découvrir l’intégralité de cette tribune inspirante, cliquez ici.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.