Retour Publications

Coupe du monde de football et… cohésion ! Par Philippe Rodet

À l’occasion de la coupe du monde de football, le Dr Philippe Rodet a centré sa tribune Focus RH du mois de juillet sur la cohésion. En effet, comment, en 1998, des personnes de milieux différents, d’horizons différents et partageant des opinions divergentes ont pu se rassembler et s’unir avec tant de joie ?

L’importance d’avoir un « ennemi » commun

Le mot « ennemi » est à prendre au sens large, ce peut être un concurrent dans le monde de l’entreprise, ou un adversaire sur le plan sportif. Partager un unique « ennemi » va favoriser l’union au sein de l’équipe.

Passer du temps ensemble

Le Dr Philippe Rodet s’appuie sur une étude menée par des américains sur la cohésion d’équipes médicales sur des missions militaires. Les chercheurs ont constaté que le fait de passer du temps ensemble était nécessaire. Cependant, cette condition n’est pas suffisante, il est nécessaire de passer du temps agréable ensemble. C’est ce que l’on constate en entreprise après des séminaires, la cohésion s’améliore.

La durabilité de la cohésion

Il évoque ensuite la bienveillance humaine, et la propension naturelle de chacun, en cas de crise, d’accident, à s’unir pour traverser cet événement difficile. En revanche, cet effet peut rapidement s’estomper lorsque la situation redevient normale. Or, durant la coupe du monde de 98, l’effet avait été beaucoup plus durable. Comment l’expliquer ?

L’ocytocine favorise la cohésion

Comme le souligne le Dr Philippe Rodet : « l’ocytocine est l’hormone de la cohésion des équipes, elle favorise la générosité, l’empathie et améliore donc la cohésion ». Il montre ensuite comment un niveau faible de stress contribue à la durabilité de la cohésion.

Il conclut cette tribune en citant le colonel Charles Ardant du Picq : « Quatre braves qui ne se connaissent pas n’iront point franchement à l’attaque d’un lion. Quatre moins braves, mais se connaissant bien, sûrs de leur solidarité et par suite de leur appui mutuel, iront résolument ». La coupe du monde offre un formidable moyen de nous rassembler, de nous unir vers un même objectif, espérons que l’équipe de France continue de briller en Russie comme contre l’Argentine !

Retrouvez l’intégralité de cette tribune sur Focus RH en cliquant ici.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.