Retour Publications

Nouvelle tribune du Dr Philippe Rodet sur Focus RH

« De la bienveillance à la confiance », ainsi s’intitule la plus récente tribune publiée sur le site spécialisé en ressources humaines Focus RH. Le Docteur Philippe Rodet revient sur les travaux du neuro-économiste américain Paul J. Zak sur la confiance en soi.

Huit leviers pour développer la confiance de nos collaborateurs

Le Docteur Philippe Rodet énumère dans un premier temps les huit leviers « gisements de confiance » de Paul J. Zak :

  • Reconnaître l’excellence,
  • Provoquer un « stress stimulant »
  • Donner aux gens le pouvoir de décider comment ils travaillent
  • Rendre possible le « job crafting »
  • Partager largement les informations
  • Bâtir intentionnellement des relations
  • Faciliter le développement personnel
  • Montrer de la vulnérabilité

Un lien étroit entre les gisements de confiance de Paul J. Zak et le management bienveillant

Le Docteur Philippe Rodet commente dans un premier temps ces différents gisements de confiance, en s’appuyant sur les travaux de ce neuro-économiste et sur les recherches lui ayant permis d’arriver à cette conclusion : l’utilisation de ces leviers favorise la confiance. Il cite notamment des travaux qui ont montré que près de la moitié des actifs préfèrent renoncer à une augmentation de salaire de 20% si on leur propose un plus grand contrôle sur leur manière de travailler. D’où l’importance de la liberté d’action pour permettre à nos collaborateurs de développer, entre autre, leur confiance en eux.

Une hormone responsable de ces bienfaits : l’ocytocine

Il cite ensuite les nombreux parallèles qui existent entre les leviers énoncés par Paul J. Zak et le management bienveillant, puis explique ce lien. En effet, cet américain a beaucoup travaillé sur l’ocytocine, une hormone centrale dans la confiance. Or, en utilisant les leviers de motivation du management bienveillant, on permet à nos collaborateurs de libérer à la fois de l’ocytocine et des endorphines. Une hormone similaire est donc impliquée, ce qui explique la grande proximité entre ces différents travaux.

Le Docteur Philippe Rodet conclut alors sur ces mots : « Nous pouvons donc dire qu’en plus d’améliorer la motivation, de renforcer la cohésion, d’accentuer la créativité, de diminuer les effets du stress, le management bienveillant permet de cultiver la confiance ».

Découvrez directement cette tribune sur Focus RH en cliquant ici.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.