fbpx
Retour Publications

Le management bienveillant abordé sur Radio Notre Dame…

Philippe Rodet a participé ce 12 janvier 2018 à l’émission « En quête de sens » sur « Radio Notre Dame » en présence de Jean-Claude Delmas, DRH France du Groupe Casino, Valérie de Launay, fondatrice d’Innerways, Albert-Alexis Galland, Directeur exécutif de l’agence Kaolin.

Cette émission, animée par Sophie Nouaille et intitulée « Le management bienveillant n’est-il qu’un vœu pieux ? », a abordé les intérêts et les difficultés d’un mode de management bienveillant.

Le management bienveillant est une réalité…

Jean-Claude Delmas y développe une démarche structurée pour instaurer un management bienveillant au sein du Groupe dont il est le DRH France.

Il présente huit leviers dont la finalité est de réduire le stress et de développer la motivation des collaborateurs dans le but d’améliorer la santé des collaborateurs tout en optimisant les résultats de l’entreprise.

Valérie de Launay, s’appuyant sur des exemples concrets vécus dans des entreprises, argumente sur le faible coût inhérent à la mise en place d’un mode de management bienveillant. De petites attentions ont de grands effets explique-t-elle.

Albert-Alexis Gallant voit le management bienveillant comme une forme de « fraternalisme » en entreprise.

Le Docteur Philippe Rodet insiste sur le fait que le management bienveillant est adapté au temps présent fait d’un niveau de stress important et d’une motivation basse. En permettant de diminuer le niveau de stress et d’améliorer la motivation, le management bienveillant permet donc de remédier à deux maux majeurs et d’allier ainsi santé et succès.

Le management bienveillant demande des efforts…

Chacun est d’accord sur l’idée que le management bienveillant demande des efforts de comportement, c’est un effort fait pour prendre soin de l’autre à quelque niveau hiérarchique que ce soit.

De la même manière, chacun admet que la bienveillance doit s’exercer dans toutes les relations et rapports hiérarchiques ascendants, descendants mais aussi transversaux de l’entreprise.

Le management bienveillant, concrètement…

Pour mettre en place un mode de management bienveillant, le rôle du manager est à la fois de donner du sens, de fixer des objectifs ambitieux et réalistes, d’encourager, d’exprimer de la gratitude, de reconnaître ses maladresses, de cultiver le sentiment de justice, de développer l’optimisme… cela afin de réduire le niveau de stress de ses collaborateurs tout en augmentant leur motivation, c’est-à-dire leur envie de réussir, leur possibilité de se réaliser dans leur travail.

Pour réécouter l’intégralité de l’émission, cliquez ci-dessous :

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.