fbpx
Retour Publications

Des sentinelles au secours des jeunes

Un article paru sur le site canadien « L’AVANTAGE, votre journal », le 26 novembre 2019 aborde le rôle des sentinelles pour aider les jeunes en proie au stress et à l’anxiété.

Des jeunes au secours des jeunes…

Il est souvent plus facile à un jeune de s’adresser à un autre jeune lorsqu’il traverse une période difficile. Pour aider les jeunes victimes d’un haut niveau de stress notamment, plusieurs acteurs se sont mobilisés pour faire émerger diverses actions dont un site web et surtout la mise en place « d’ambassadeurs sentinelles ».

Des sentinelles au service de la jeunesse…

Nathalie Dumais, la directrice de Santé mentale Québec à Rimouski, l’organisme porteur du projet, est très claire : « Ce sont des jeunes qui veulent en apprendre plus le stress, et qui agissent comme des sentinelles pour détecter les jeunes plus à même d’être anxieux ou stressées. Ils peuvent ensuite les guider vers les ressources adéquates ».

Les sentinelles, ça marche…

Le principe des sentinelles a déjà été mis en place en Belgique pour venir en aide aux étudiants, nous y avons consacré un article sur ce blog.

Au Canada, les Sentinelles ont été développés dans différents domaines avec des résultats intéressants. Elles ont même un impact intéressant face aux personnes en grande détresse au niveau du métro de Montréal.

Des sentinelles aux Bienveilleurs…

En France, le même concept a été implanté sous forme de Bienveilleurs dans certaines entreprises. Quel que soit le titre, le principe est d’assurer la formation de personnes solidaires, empathiques et sensibles à savoir voir une personne en difficulté, à savoir s’adresser à elle et à savoir l’orienter vers le bon interlocuteur.

Au niveau des jeunes, inspirons-nous des sentinelles…

Il me semblerait très intéressant de s’inspirer de cette action menée au Canada pour l’implanter en France et de faire du plus grand nombre possible de jeunes des objecteurs de conscience de l’indifférence.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.