Retour Publications

Tour Hebdo publie un article sur Le Management Bienveillant

Dans son numéro sorti dimanche 26 octobre, le magazine Tour Hebdo s’intéresse au management bienveillant et titre : « La clé de la motivation ? La bienveillance ! ». Magali Quent, l’auteur de l’article, revient sur les grands principes de cette méthode de management en s’appuyant sur l’ouvrage coécrit par le docteur Philippe Rodet et Yves Desjacques, Le Management Bienveillant.

Le management par le stress dépassé

Elle revient dans un premier temps sur la nocivité du management par le stress, créant des tensions, qui ne marche plus, encore plus dans des contextes compliqués. Alors, comment gérer les situations difficiles ?

Une réponse, la bienveillance

Comme l’indique Magali Quent, cela ne signifie pas « se téléporter dans le monde des Bisounours » mais plutôt être « humain et malin ». En effet, pour donner envie à ses collaborateurs de donner le meilleur d’eux-mêmes chaque jour, il est essentiel de leur donner envie, de les motiver, et cela passe par le plaisir de retrouver ses collaborateurs. Or, lorsque nous sommes stressés, c’est davantage l’inverse qui se produit.

Générer de la motivation intrinsèque

Lorsque nous sommes animés par notre salaire, l’évitement d’une punition ou encore par la pression sociale, ces éléments extérieurs à notre mission constituent des motivations extrinsèques. Autrement dit, nos actions sont provoquées par des circonstances extérieures à nos missions en elles-mêmes.

À l’inverse, dans notre travail, lorsque nous sommes animés par l’intérêt et le plaisir de nos missions, c’est notre motivation intrinsèque qui nous donne envie de nous mettre en action.

Magali Quent s’appuie sur les travaux du docteur Philippe Rodet pour montrer que nos avantages matériels, notre salaire, etc. sont des éléments qui doivent être équitables et cohérents. En revanche, elle témoigne combien la motivation extrinsèque est fugace, autrement dit une augmentation de salaire va effectivement améliorer nos performances, par contre, cet effet bénéfique sera de très courte durée. A contrario, lorsque l’on motive intrinsèquement nos collaborateurs, leurs missions deviennent un jeu. Comme le souligne l’auteur de l’article, on génère alors des émotions positives chez nos collaborateurs, on limite l’émergence d’émotions négatives et on diminue ainsi le turn-over, l’absentéisme, les arrêts maladie…

Cinq leviers du management bienveillant

Enfin, elle cite cinq des leviers du management bienveillant pour augmenter la motivation intrinsèque de nos équipes : le sens, l’importance de fixer des objectifs ambitieux et réalistes, l’intérêt de respecter la vie privée de nos collaborateurs, cultiver la liberté d’action et les bienfaits d’exprimer de la gratitude envers son équipe.

La bienveillance est en chacun de nous, à nous de la cultiver pour diminuer notre niveau de stress et améliorer à la fois notre santé, et nos performances !

Retrouvez l’article original en cliquant sur ce lien, ou en cliquant ici pour accéder au site internet de Tour Hebdo.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.