fbpx
Retour Publications

L’affection pour traiter le stress…

Une récente étude menée par Beate Ditzen et son équipe de l’Université de Zurich est à l’origine d’un article sur le site « Science Daily ». Cette étude aborde l’interaction entre l’ocytocine (hormone de l’attachement) et le cortisol (une des hormones du stress).

Il semblerait que plus le taux d’ocytocine est élevé, plus celui de cortisol est bas.

L’étude montre aussi que l’ocytocine diminuerait l’agressivité entre les personnes.

L’équipe de chercheurs a déjà montré dans une précédente étude que lorsque des personnes recevaient beaucoup d’affection, elles avaient des taux de cortisol plus bas, en raison certainement de l’élévation du taux d’ocytocine.

Cela pourrait recouper une autre étude qui montrait que les liens sociaux protégeaient du stress.

4 réactions sur “L’affection pour traiter le stress…

  • Article lié Les baisers contre le stress | Stress publié le 8 mai 2009

    […] avait déjà abordé l’intérêt de l’ocytocine dans un précédent article. Partager cet article sur […]

  • […] normal pour deux raisons, d’une part, le plaisir diminue la toxicité du stress, d’autre part, l’affection par l’intermédiaire de l’ocytocine diminue le taux d’une hormone du stress, le …En revanche, si les relations de couple sont mauvaises, il y a accumulation de sources de stress et […]

  • Publié par Caroline Gagnon massothérapeute le 16 octobre 2013, 17:58

    À défaut d’un bon massage anti-stress, les animaux sont une excellente source d’ocytocine…ils sont toujours prêts à donner de l’affection et tout aussi prêts à en recevoir!

  • Publié par Philippe Rodet le 19 janvier 2014, 16:46

    On est tout à fait d’accord.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.