Retour Publications

Le Dr Philippe Rodet interviewé par Psychologie Positive

Le magazine Psychologie Positive a sorti ce mois-ci un numéro hors-série consacré au bien-être au travail. Le Docteur Philippe Rodet était invité à répondre aux différentes questions d’Iris Cazaubon sur les clés pour s’épanouir au travail.

La mécanique du bien-être

Le Dr Philippe Rodet explique comment le stress impacte négativement notre organisme : « quand le corps est stressé, le système nerveux sympathique prend le dessus sur le système parasympathique qui a pour neuromédiateur l’acétylcholine, indispensable à la motivation ». Il précise également que la réaction de stress va impacter nos circuits de la récompense, les rendant moins efficaces. Il est alors plus difficile de ressentir du plaisir.

Le sens et les liens sociaux comme facteurs de protection

Iris Cazaubon rappelle que selon la psychologie positive, le sens de notre quotidien ainsi que le sens de notre vie sont nécessaires à l’épanouissement. Le Dr Philippe Rodet rebondit en précisant que le sens est tout aussi important au travail car il permettra d’aller chercher à la fois de la santé, et de la performance. Il cite également l’intérêt des liens sociaux tissés au travail pour nous protéger des effets du stress : si nous sommes bien entourés, le stress sera moindre.

« La jeunesse pousse nos entreprises à changer »

Le médecin urgentiste est ensuite questionné sur les besoins en terme de management des jeunes générations. Il explique alors que la jeunesse est souvent porteuse de changement et qu’elle privilégie aujourd’hui le sens au travail. Les entrprises doivent s’adapter car les jeunes ne sont plus prêts à tout accepter au travail.

La bienveillance, clé du management des temps présents

Il évoque les effets générés sur nos collaborateurs lorsqu’on leur donne du sens, un juste niveau de liberté d’action, qu’on leur exprime de la gratitude, qu’ils disposent d’objectifs qui soient des « défis possibles », etc. Grâce à ces comportements bienveillants, ils vont ressentir des émotions positives et sécréter de l’ocytocine et des endorphines, deux hormones qui réduisent le stress, renforcent la cohésion, la créativité, le plaisir et la motivation. On aurait tort de s’en priver !

Retrouvez cet article dans son intégralité dans le hors-série numéro 15 de Psychologie Positive, spécial bien-être au travail.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.