fbpx
Retour Publications

Effets du stress et risque d’infertilité chez la femme


Des chercheurs américains ont pour la première fois estimé les effets du stress sur le risque d’infertilité chez la femme. Depuis longtemps, on soupçonne le stress d’impacter la fertilité, sans en apporter les preuves tangibles, jusqu’à maintenant …

Les chances de conception diminuent de 40 à 45%

Les résultats de l’étude ont été publiés dans les Annals of Epidemiology, et présentés sur le site de la communauté des professionnels « Santé Log ». Ils révèlent que le stress en lui-même engendrerait une perte de chances de conception durant la « fenêtre d’ovulation » de 40%, et de 45% chez les femmes déclarant subir un stress chronique.

Méthodologie utilisée par les chercheurs pour mesurer le niveau de stress des participantes

Pour obtenir ces données, les scientifiques ont suivi quatre cents femmes âgées de moins de 40 ans pendant environ huit mois. Ils ont « enregistré leur niveau de stress quotidien, et pris en compte les données de menstruation, rapports sexuels, contraception, consommation d’alcool et de caféine, et le tabagisme ». Les spécialistes ont également mesuré le taux de cortisol, hormone du stress, au cours de l’étude. Ils ont alors pu évaluer les effets du stress sur la fertilité.

En outre, la grossesse engendre du stress

En parallèle, les chercheurs ont pu constater que la grossesse en elle-même était un facteur de stress. Apprendre la nouvelle via un test de grossesse à domicile, ainsi que la probable évolution des niveaux d’hormones, sont autant de facteurs d’augmentation du niveau de stress à la fin du mois de conception.

Prendre des mesures pour réduire les effets du stress

Les auteurs de l’étude conseillent aux femmes qui souhaitent augmenter leurs chances de concevoir, de « prendre des mesures actives de réduction de stress telles que l’exercice, la participation à un programme de gestion du stress, ou la consultation d’un professionnel de santé ». Avant et après conception, ils insistent sur l’importance du bien-être et de la santé psychologique de la femme.

Nous évoquions, dans de précédents articles, les effets du stress sur la fertilité masculine : « Stress et fertilité » ; « Le stress est toxique pour les spermatozoïdes ». Nous abordions également les effets négatifs du stress prénatal : « Stress prénatal et santé mentale des adolescents » ; « Stress pendant la grossesse : enfants maladroits » ; «Le stress prénatal favoriserait le vieillissement cellulaire »

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.