fbpx
Retour Publications

Travail matinal et troubles du sommeil : des conséquences sur la santé

Selon le Dr Paul Kelley, spécialiste du sommeil, les individus âgés de moins de 55 ans ne devraient commencer le travail qu’à partir de 10h. Dans un article paru sur le site d’informations belge « 7sur7 » le 27 juillet, et intitulé « Pourquoi commencer à travailler avant 10h, c’est de la torture », le spécialiste affirme que débuter sa journée de travail trop tôt serait contre-productif, provoquant des troubles relatifs au manque de sommeil.

Le scientifique, enseignant à l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, et chercheur au Sleep & Circadian Neuroscience Institute, s’intéresse plus particulièrement au rythme biologique du corps humain. Selon lui, « faire commencer ses employés avant 10h du matin a des conséquences négatives sur leur santé (maladie, stress, épuisement) ». Il ajoute « qu’en adaptant les horaires de travail à l’horloge biologique humaine, on peut augmenter la compétitivité, mais aussi la performance des travailleurs ».

Lorsqu’il enseignait à l’Université d’Oxford, le professeur a eu l’idée de modifier les horaires de cours de ses étudiants, les faisant débuter à 10h du matin. Les résultats de son « expérience » conduisirent à une amélioration notable des résultats scolaires, avec une augmentation moyenne de 19%.

De précédentes études avaient démontré qu’avant 8h30, il était difficile pour un enfant de moins de 10 ans de se concentrer efficacement, chiffre passant avant 10h pour un adolescent de 16 ans, et avant 11h pour un étudiant à l’université.

En outre, le manque de sommeil, et plus particulièrement lorsque les nuits sont inférieures à 6h de temps, aurait des conséquences néfastes à long terme sur la santé (anxiété, épuisement, prise de poids, stress).

Pour le docteur Kelley, « adapter les horaires d’école et de travail au rythme biologique pourrait affecter positivement plusieurs millions de personnes sur terre ».

Nous évoquions dans un précédent article les effets négatifs des horaires de cours trop matinaux, sur la santé des adolescents, et abordions le lien entre stress et sommeil chez les jeunes : « Stress des étudiants : des conséquences sur leur sommeil » : « Stress et sommeil chez les étudiants » ; « Adolescents, sommeil et stress ».

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.