fbpx
Retour Publications

Hormone du stress : le juste taux !

Madame Mirjam Crhrist-Crain, professeur d’endocrinologie à Bâle, vient d’être récompensée par le Prix Latsis 2009.

Parmi ses travaux, certains portent sur l’importance du taux d’une hormone du stress, le cortisol, lorsque le patient est confronté à une infection pulmonaire grave.

Un taux trop élevé de cortisol ne serait pas de bon pronostic. Ce qui est novateur, c’est qu’un taux trop bas de cortisol ne serait pas non plus de bon pronostic. Le Professeur Christ-Crain explique qu’il faut un taux « ni trop élevé, ni trop bas ». Cette remarque sur la dangerosité d’un taux trop bas de cortisol est d’un grand intérêt pour la compréhension de la toxicité du stress et pourrait expliquer pourquoi certaines pathologies surviennent alors que le patient est… en vacances !

Une étude à rapprocher d’une autre étude qui montrait l’intérêt d’avoir de toutes petits doses de stress pour ralentir le vieillissement de nos cellules…

21 réactions sur “Hormone du stress : le juste taux !

  • Publié par jean françois Ozon le 17 mars 2010, 3:12

    St Pierre & Miquelon 97500 DOM
    Le 16/03/2010

    Bonjour,

    Je suis atteint d’une insuffisance surrénales [cortisol 8 h le matin =7 nmol/L
    ACTH 46,9 pg/ml potassium urinaire/24h= 25 mmol/24h et le teste au synacthène temp 0=7 nmol/L
    temp 60=22nml/L ]
    je prends de Hydrocortisone matin 20 mg, midi 10 mg 16h 10mg et
    21 h 0,5 mg. ET avec tous cela je n’ai pas pu travailler depuis trois semaine.
    SVP existe-il d’autre moyens merci à l’avance.

  • Publié par Philippe Rodet le 21 mars 2010, 15:43

    Bonjour,

    Je pense que votre traitement est très bien. En revanche, il faut un peu d’habitude pour bien l’adapter et sur ce point votre médecin peut vous conseiller. Une fois bien réglé, votre traitement vous permettra de mener une vie normale et même de très bien réussir. Si cela peut vous rassurer John Fitzgerald Kennedy souffrait de la même pathologie que vous…
    Bon courage.
    Cordialement, Philippe Rodet

  • Publié par fefe le 16 mars 2011, 14:55

    bonjour depuis toute jeune ja i des problemes de poids, regimes sur regimes sans grande reussite pose d un annaux gastrique il y 7 ans puis retirer il y a un an je n ai jamais vraiment maigrir avec, et la j ai repris 25 kg en 1 an ,un docteur ma fait passer une analyse de sang qui la premiere fois revele un taux elevé de cortisol puis 2 semaines plus tard le taux etait revenu a la normale .actuellement je suis au regime – 3kg jusqu a hier puis coup de stress et revoila les 3 kilos je n en croit pas mes yeux a votre avic dois je repasser une analyse ou pas merci pour votre reponse

  • Publié par Philippe Rodet le 4 avril 2011, 18:53

    Bonjour,
    L’influence du stress sur notre alimentation peut en effet être tout à fait significatif.
    Il pourrait être intéressant de mesurer votre taux de cortisol lors des périodes de grand stress et en période plus calme pour voir s’il y a des variations significatives.
    Il serait également intéressant de voir s’il y a moyen d’agir sur les causes de ces accès de stress. Ne prennent -ils pas naissance sur des souffrances passées et non cicatrisées ?
    Merci de votre confiance.
    Cordialement, Philippe Rodet

  • Publié par viann le 16 janvier 2012, 11:44

    Bonjour, j’ai des exams dans une semaine et j’aimerai stresser un peu plus, quel médicament puis-je prendre ?

  • Publié par Philippe Rodet le 29 janvier 2012, 15:12

    Bonjour,

    En général, la demande est inverse.
    Dans ce cas là, je ne recours pas à la chimie mais je m’efforce de prendre conscience de l’enjeu.

    Bonne chance !
    Cordialement,
    Philippe Rodet

  • Publié par JUSTINE le 9 janvier 2013, 22:35

    B ONJOUR
    Ayant un probleme obstructif des narines, je suis sous cortisone 10 jours par mois. Lorsque je suis sous ces cachets j’ai  » la pèche! », en dehors de cette période, je me traine…
    Une analyse de sang a montré un taux de cortisol trop bas! 40 au lieu de 100 minimum et ces temps ci, n’ayant pas eu mes problemes de nez , je n’ai pas pris de cortisone; résultat, je pense lié….je suis dans un état d’épuisement total.
    Je ne sais plus a quel saint me vouer! j’etais contente de voir que mes prises de
    cortisone s’éloignaient, mais si c’est pour être encore plus andicapée…..
    Cela fait plus de 5 ans que je vois plusieurs médecins pour ce probleme d’obstruction, ils ne me trouvent ps de solution…. je n’ai plus trop confiance, alors je crois que pour ce probleme il faudrait que je vois un endocrinologue.
    Que me conseillez vous?
    Merci de votre réponse

  • Publié par Philippe Rodet le 20 janvier 2013, 0:34

    Bonjour,

    Ces phénomènes de rhinite vasomotrice sont toujours difficiles à gérer.
    La prise de cortisone provoque toujours une stimulation mais celle-ci s’arrête à l’arrêt de la prise.
    La prise de cortisone peut influer sur votre taux de cortisol et peut le faire baisser.
    Il peut en effet être intéressant de consulter un endocrinologue.
    Cordialement,
    Philippe Rodet

  • Publié par Jean le 3 juillet 2016, 11:50

    Bonjour,
    Je voudrais connaître les normes usuelles du Cortisol s’il vous plaît.
    merci d’avance

  • Publié par Philippe Rodet le 3 juillet 2016, 18:19

    Bonjour,
    Il peut y avoir des variations d’un laboratoire à l’autre mais en général, la cortisolémie se situe entre 5 et 230 ng/mL, le matin entre 7 h et 9 h. Le taux varie dans la journée et il est donc indispensable de le contrôler toujours à la même heure. Bien cordialement

  • Publié par Jean le 4 juillet 2016, 11:29

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre rapide reponse.
    Bonne journée .

  • Publié par Philippe Rodet le 4 juillet 2016, 16:27

    Merci à vous. Bonne journée !

  • Publié par Emmanuel le 7 août 2016, 20:32

    Bonjour.
    Je suis en insuffisance surrénale, en traitement substitutif. Je prends de l’hydrocortisone roussel (10mg le matin, 5mg vers 15h), du lévothyrox 175ug, du minirinmelt. J’ai aussi un traitement d’hormone de croissance.
    J’ai 30 ans 1m78 80kg. Depuis des années, je n’ai pas la joie de vivre (déprime, manque de résistance au stress, manque d’énergie, tendance à l’isolement, dévalorisation ect..).
    Au début de mon traitement, je prenais de forte dose d’hydrocortisone, et j’allais bien. Mais j’ai changé d’endocrinologue, et celui-ci a diminué les doses.
    Pensez-vous que cela puisse venir de l’hydrocortisone?
    Merci à l’avance de votre réponse.

  • Publié par Philippe Rodet le 9 août 2016, 10:30

    Bonjour,
    Permettez-moi de vous remercier de votre message.
    Il est toujours difficile de réagir sans connaître complètement le cas de la personne. Il y a deux hypothèses, soit le traitement n’est pas adapté, soit votre état moral s’est dégradé et cela explique ce que vous ressentez. Si votre moral est bas, vous pouvez tout à fait ressentir ce que vous décrivez. Si votre traitement est mal adapté, cela peut aussi influer sur votre moral.
    Je suis désolé de ne pouvoir vous aider plus, peut-être demander un avis à votre médecin traitant qui, lui, connait bien l’ensemble de votre santé.
    Cordialement,
    Philippe Rodet

  • Publié par gisou le 9 mars 2017, 15:21

    BONJOUR J AI 55 ANS JE VIENS DE RECEVOIR MES RESULTATS POUR LE CORTISOL MES TAUX SONT A 8 H DE 1ug/dl et 27.6mnol dois je m’inquiéter ? je ne vois mon spécialiste que lundi merci

  • Publié par Philippe Rodet le 9 mars 2017, 21:07

    Bonjour,
    Je vous remercie de votre message.
    Il est difficile de vous répondre sans connaître l’historique et les raisons de la biologie. Vous pourriez appeler votre médecin généraliste pour avoir son avis car lui connaît votre état de santé et pourra vous répondre de manière efficace.
    Bien cordialement,
    Philippe Rodet

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.