fbpx
Retour Publications

Stress, attentats et accidents cardio-vasculaires

Un article paru sur le site du journal « Le quotidien du médecin » le 11 janvier 2016, intitulé « Charlie Hebdo : une étude réalisée à Toulouse montre une hausse des événements cardio-vasculaires », aborde les conséquences relatives aux attaques de janvier 2015.

D’après une étude réalisée par la clinique Pasteur à Toulouse, les hospitalisations liées à des problèmes cardio-vasculaires ont considérablement augmenté suite aux attentats perpétrés contre Charlie Hebdo.

Selon les médecins, l’horreur de ces trois jours d’attentats ont plongé une grande partie de la population dans un état de stress émotionnel important, facteur de risque cardio-vasculaires à prendre en compte.

En effet, les résultats de l’étude montrent que du 7 au 9 janvier, 364 patients ont été admis au Centre de la Douleur Thoracique, dont la moitié a été hospitalisée. « Ces chiffres sont élevés et beaucoup plus lorsque l’on compare les trois jours des attentats au reste de janvier 2015 », ajoute le professeur Pathak, spécialiste des risques cardio-vasculaires.

En outre, les syndromes coronariens aigus, tels que les infarctus de myocarde, ont augmenté de façon considérable, atteignant + 180% durant ces trois jours.

Le Professeur Pathak suggère que l’étude observationnelle, dont les résultats doivent encore être confirmés, s’élargisse à d’autres centres régionaux, afin de vérifier que la hausse observée à Toulouse se retrouve dans d’autres villes.

« Cette étude est pour nous importante car elle montre le lien direct entre stress émotionnel et conséquences cardiaques directes. On sait que le stress est un facteur de risque mais on a tendance à le minimiser. On a tendance à l’oublier, même lorsque l’on interroge nos patients, on s’intéresse à leur hypertension, leur diabète, leur cholestérol, et on néglige la psychologie », conclut le professeur Pathak.

Comme nous l’avions précisé dans un précédent article, l’exposition aux images violentes comme celles des attentats augmente considérablement le stress et l’anxiété, il apparaît alors important de s’en protéger, vous pouvez lire sur ce point la tribune publiée dans « Focus RH » par Philippe Rodet : « Après les attentats, que faire pour vivre le mieux possible ? »

Une réaction sur “Stress, attentats et accidents cardio-vasculaires

  • Article lié Stress et risques cardiovasculaires - BiEn publié le 26 mai 2016

    […] dans de précédents articles, les liens supposés entre stress et incidents cardiovasculaires : « Stress, attentats et accidents cardio-vasculaires » ; « Durée de travail, stress et risques vasculaires » ; « Divorce, stress et risques […]

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.