Retour Publications

Les loisirs contribuent à diminuer le niveau de stress

Un article de Santé Magazine, publié le 22 avril 2015, intitulé « Cultiver ses passions pour rester un forme », aborde les effets bénéfiques de la pratique d’un loisir sur la santé, au même titre que le sport.

La sédentarité au travail augmente le risque de développer certaines maladies, et le sport reste à ce jour l’un des meilleurs moyens de le combattre. Une récente étude, menée par des chercheurs de  l’Université de Californie (UC Merced), nous apporte aujourd’hui des éléments nouveaux pour lutter contre ce risque.

Cette étude vient en effet confirmer que les activités de loisir qui nous passionnent auraient un effet tout aussi positif que le sport sur le bien-être physique et mental.

La lecture, le jardinage, ou bien encore la photographie, stimuleraient ainsi notre créativité, et diminueraient les effets du stress. Grâce à la mesure du cortisol, hormone du stress, dans la salive des participants qui pratiquaient une activité passionnante, les chercheurs ont constaté une diminution du niveau de stress de 34% chez ceux-ci, et une baisse de leur fréquence cardiaque de 3%, et ce pendant plusieurs heures après l’avoir pratiqué.

Or, on sait que les loisirs sont associés à la notion de plaisir, et que le plaisir est étroitement lié à la motivation. Concrètement, la motivation qui nous anime lorsque l’on pratique une activité passionnante provoque du plaisir, et le plaisir nous protège des effets toxiques du stress. Il permet de diminuer la sécrétion des hormones du stress (cortisol et adrénaline) et de stimuler la libération d’hormone de croissance qui va réparer d’éventuelles lésions induites par le stress au niveau de l’immunité.

Les émotions positives engendrées par la pratique d’un loisir passionnant pourraient aussi nous amener à penser que la libération d’ocytocine serait peut-être à l’origine du renforcement de la créativité, ce que viendront sans doute nous confirmer de futures études.

 

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.