fbpx
Retour Publications

L’anticipation du rire et le rire diminuent les hormones du stress

Sur le site canadien, « Psychomédia », un article en date du 7 avril 2008 est très important. Il se réfère à une étude récente menée par l’équipe de recherche dirigée par Dr. Lee Berk de l‘université Loma Linda en Californie et présentée à la rencontre annuelle de la « American Physiological Society ».

Il s’avèrerait que l’anticipation du rire et le rire diminuent les hormones du stress. Cela vient apporter de l’eau au moulin de ceux qui pensent que le plaisir diminue la toxicité du stress.

Dans ce cas, on peut aller jusqu’à penser que le plaisir inhérent à un management de grande qualité ou à une organisation modèle ou encore à un engagement perçu comme essentiel, est en mesure de diminuer la toxicité du stress.

« L’anticipation du rire réduit aussi la libération de trois hormones de stress potentiellement dommageables : les niveaux de cortisol (appelé hormone du stress), d’adrénaline (ou épinéphrine) et de dopac (métabolite de la dopamine qui aide à produire l’épinéphrine) étaient réduits de 39%, 70% et 38% comparativement aux participants du groupe contrôle qui n’anticipaient pas de visionner un vidéo d’humour. Une diminution progressive des niveaux de ces hormones était constatée durant le visionnement ».

« Des niveaux chroniquement élevés de l’hormone de stress peuvent affaiblir le système immunitaire. Un bienfait du rire pour la santé peut ainsi être d’aider à prévenir les effets du stress chronique sur l’organisme ».

Rire

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.